Echo

RIP Tony Joe White

24.10.2018

C’est avec tristesse que nous avons appris le décès de Tony Joe White, chanteur à la voix suave et à l’aura rock’n’roll. A l’instar de Creedence Clearwater Revival, Tony Joe White chantait le Bayou, cette zone marécageuse située en Louisiane dont les détours sinueux nourrissent l’imagination des peuples qui l’habitent depuis des siècles. Là où le groupe de John Fogerty venait en réalité de Californie, White avait toute légitimité à chanter ces eaux troubles : il était un enfant d’Oak Grove, en Louisiane, et avait grandi à mi‐chemin entre les alligators qui peuplent la région et le fleuve Mississippi.

Depuis 1968, Tony Joe White s’était construit une carrière exemplaire, marquée de nombreux succès tels que “Polk Salad Annie” ou “Rainy Day In Georgia”, reconnaissables à la voix chaleureuse de son auteur et son esthétique swamp‐rock jamais démentie. Tony Joe chantait le sud, la vie rurale, .Sa mort nous touche particulièrement, car les Trans Musicales avaient eu le bonheur de l’accueillir en 1991, alors qu’il était dans une passe difficile.

Le roi des marécages est mort mais nous n’oublierons jamais ses chansons, comme “Even Trolls Love Rock’n’roll” et sa fameuse guitare wah‐wah :

Quelques souvenirs du passage de Tony Joe White aux Trans Musicales sont visibles sur notre site.

(crédit photo : Gilles Charlou)